B l i c k   B a s s y ///
« 1 9 5 8  » / A tribute to Um Nyobe


IMG_4953

No Format – Tôt ou tard / 2019

///  » 1 9 5 8 « 

1958 est un hommage à Um Nyobe, alias Mpodol -celui qui porte la parole des siens-. Révolutionnaire indépendantiste et dirigeant camerounais d’ethnie Bassa, il sera assassiné par l’armée française en 1958 alors qu’il menait une rébelion. Jusque dans les années 1990, toute évocation de Ruben Um Nyobè sera interdite avant sa réhabilitation officielle en 1991.

Pour cet album, Blick a souhaité une humeur plus grave et mélancolique. A travers son minimalisme et sa dualité entre moderne et tradition, il y a une filiation avec Akö, l’album précédent, mais nous avons accentué ces traits et avons cherché des ambiances sonores plus immersives en incluant d’avantage de synthétique et d’électronique.

Blick Bassy: Guitare, voix, composition & arrangement
Clément Petit: Violoncelle, électronique & arrangement
Alexis Anerilles: Synthétiseur & trompette
Johan Blanc: Trombonne

Enregistré & mixé par R.Létang & Thomas Moulin @ Studios Ferber.

>>> La tournée de « 1 9 5 8″ commencera au printemps 2019 avec Johan Blanc (trombonne + fx) et Arno de Casanove (trompette, claviers + fx).

 
NGWA
 

 

 

/// A k ö – Album précédent – No Format/2015
blick1

Bio No Format

blick1

Le blues de Skip James renvoie Blick bassy à sa propre histoire, à son enfance dans un village du Cameroun, aux visites d’un vieux musicien ambulant qui faisait le tour des villages… à sa quête identitaire.

Les mélodies, les textes et interprétations du bluesman louisianais lui apparaissent comme une évidence, et si Skip James était fortement encré dans la tradition des chanteurs de blues et chantait la souffrance du peuple noir, il était aussi tourné vers le futur, en chantant des textes à forte connotation politique et humaniste, et en jouant une musique qui pouvait prendre des libertés avec le blues. La complainte d’un peuple se métamorphose en message de confiance en l’avenir.

Blick voulait rendre hommage à Skip James, non pas en travaillant directement sur sa musique, mais en reprenant certains thèmes politiques et sociétaux du bluesman, en s’inspirant de certaines ambiances et intentions, et en (re-)transposant l’univers musical du bluesman vers les traditions africaines et dans sa langue maternelle, le Bassa.

Blick a amené des compositions, et nous avons travaillé ensemble à la couleur de cette album en essayant de respecter cette idée de tradition et de modernité.

Nous voulions d’une part un son organique et intimiste, qui puisse rappeler l’humeur épurée des vieux enregistrements, et d’autre part des arrangements qui puissent faire appel à des ambiances et à et des considérations d’organisation des sons plus actuelles.

 

Blick Bassy: Guitare, voix, arrangements
Clément Petit: Violoncelle, banjo, arrangements
+
Fidel Fourneyron: Trombone
Olivier Ker Ourio: Harmonica sur Aké
Nicolas Repac: Samples sur Wap do Wap, Mama & One Love

Florian Monchatre: Enregistrement & Mix 

 
17022001_10158277545040384_112411325390851738_n